Classification des piranhas

Les piranhas sont réparti dans deux genres les Pygocentrus et les Serrasalmus .

 Pygocentrus cariba 

Image hébergée par servimg.com

Serrasalmus rhombeus

 

CLASSIFICATION​

Classe
Actinoptérygiens
Poissons à nageoire rayonnées.

Sous classe
Téléostéens
Groupe caractérisé par l’acquisition d’un maxillaire mobile et par une nageoire caudale homocerque

Super-ordre
Otophysaires
Poissons caractérisés par la présence d’un appareil de Webber, une structure connectant la vessie natatoire à l’oreille interne.

Ordre
Characiformes
Au sein des Otophysaires, les Characiformes se reconnaissent notamment à leur denture et à la présence d’une nageoire adipeuse.

Ils sont tous sud-américains.

Familles
Characidés
Famille de Characiformes contenant les piranhas et leurs plus proches parents, comme les Bryconinés.

On considère que cette famille est monophylétique*.

Sous famille
Serrasalminés
parfois élevé au rang de famille, ce groupe contient des poissons caractérisés par leur carène ventrale formée d’écussons, structure facile à voir et à sentir au toucher. On notera aussi la forme ronde du profil.

Ce groupe contient les piranhas, uniquement carnassiers, ainsi que des espèces omnivores, comme le pacu, le tambaqui, et de nombreuses formes d’ornement.

Genres
Acnodon, Catoprion, Colossoma, Metynnis, Mylesinus, Myleus, Myloplus, Mylossoma, Ossubtus, Piaractus, Pristobrycon, Pygocentrus, Pygopristis, Serrasalmus, Tometes, Utiaritichthys
les poissons des genres Pristobrycon et Pygopristis sont des poissons très proches .

 

LA DENTITION

LES PYGOCENTRUS 

Image hébergée par servimg.com 

Dentition du genre Pygocentrus  (Front rond)

Pygocentrus cariba

Pygocentrus nattereri

Pygocentrus piraya

Tous sont originaires d'Amérique du Sud .
Il est principalement situé dans le bassin amazonien.
Trois espèces sont pleinement reconnus et potentiellement dangereuses pour l'homme en période des saisons sèches.

Pygocentrus nattereri  (Kner, 1869) se trouve dans la totalité du bassin amazonien.
Pygocentrus cariba  (Humboldt, 1821) dans l'Orénoque.
Pygocentrus piraya  (Cuvier, 1819) dans le fleuve rio San Francisco.

Toutes les espèces du genre Pygocentrus sont des prédateurs charognards et forment d'énormes bancs.
(de 100 à plusieurs milliers d'individus)

La tribu des Chi-Cohala utilise les dents pour fabriquer des outils et des armes.

LES DIFFERENTES APPELLATIONS

Pygocentrus nattereri

(Red belly , ventre rouge, Red Piranha, Piranha, Piranha Gold Dust, Ternetzi 'Piranha.
La population indigène appele cette espèce (ventre rouge variation) Piranha Vermilla au Brésil, et Piranha Roja au Pérou: les deux noms signifient Piranha rouge).

Pygocentrus cariba

(Piranha Cariba, Piranha épaule noir, Orénoque Piranha, Piranha Black Eared, Venuzuelan Piranha . Les Indiens indigènes appellent cette espèce Caribe, ce qui signifie cannibale. Les Caribes était une infâme, tribu guerrière indigène, mais qui n'existe plus. Cette espèce est aussi appelé Capaburro par des bergers de bétail local, ce qui signifie castrateur d'ane ...).

Pygocentrus piraya

(Piranhas, Emperor king, Rio São Francisco Piranha, Piranha à queue noire) .

LES SERRASALMUS

Image hébergée par servimg.com  

Dentition du genre Serrasalmus  (front creux)

 Serrasalmus altuvei

Serrasalmus brandtii

Serrasalmus eigenmanni

Serrasalmus elongatus

Serrasalmus gibbus

Serrasalmus gouldingi

 Serrasalmus irritans

 Serrasalmus maculatus

 Serrasalmus manueli

 Serrasalmus rhombeus

 Serrasalmus sanchezi

 Serrasalmus serrulatus

 Serrasalmus spilopleura

LE GENRE PRISTOBRYCON , PYGOPRISTIS , CATOPRION

(Ce ne sont pas des piranhas , mais ils y sont apparenté)

Espèces du genre Pristobrycon (corps compressé)

Actuellement représenté par 5 espèces distinctes, le genre Prystobricon pourrait s'étendre prochainement à de nouvelles espèces (notamment S.humeralis , S.medinai).

Il ne représente absolument aucun danger pour l'homme.

Son régime alimentaire est caractérisé par une forte consommation de végétaux (graines, fruits, herbes aquatiques).

Image hébergée par servimg.com

Pristobrycon aureus  Plus d'info ici

Image hébergée par servimg.com 

Pristobrycon calmoni  Plus d'info ici

Image hébergée par servimg.com 

Pristobrycon careospinus  Plus d'info ici

Image hébergée par servimg.com 

 Pristobrycon maculipinnis  Plus d'info ici

Classification scientifique

Règne :  Animalia

Embranchement : Chordata

Classe : Actinoptérygien

Ordre : Characiformes

Famille : Characidae

sous-famille : Serrasalminae

Genre : Pristobrycon

Espèce : Pristobrycon maculipinnis

Nom binomial:

Pristobrycon maculipinnis

W. L. Fink & Machado-Allison , 1992

Pristobrycon maculipinnis  est une espèce de poissons de la sous-famille des Serrasalminae qui comprend «Caribes», «palometas Caribe" ou " piranhas ".

Cette espèce est endémique du Venezuela .

Habitat

Principalement en eau noir ou claires, eaux acides dans l'Etat d'Amazonas du Venezuela (Haute Orénoque).

Image hébergée par servimg.com 

Plus de documentation

La localité type est une eau de retour de la rivière Pamoni.

Comportement

Ces spécimens,
consommes des poissons plus petits en s'attaquant à leurs nageoires, les juvéniles mangent les insectes aquatiques et des crustacés (crevettes).

Mange également les fruits de la forêt environnante.
C'est une espèce solitaire.
Rarement vu chez les amateurs .

Image hébergée par servimg.com 

Pristobrycon striolatus  Plus d'info ici

Espèces du genre Pygopristis

Le Pygopristis denticulata est apparenté aux piranhas .

Il est rare en Amérique du Sud , poissons localisé dans l 'Orénoque , au nord et l'est du Bouclier guyanais et de ses affluents de la partie inférieure du fleuve Amazone .

Les spécimens de cette espèce se rencontre fréquemment dans l'eau acide ,eaux claires ou noires.

Habituellement nourrit d'insectes aquatiques, de petits poissons et de fruits (Machado-Allison et Fink, 1996).

Ils sont gréguaires et sont très rare dans le hobby .

Image hébergée par servimg.com 

Pygopristis denticulata

Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com  

Espèce du genre Catoprion

Catoprion mento  Plus d'info ici

Noms historique
 •Mylesinus macropterus (Ulrey, 1894)
Descriptions préliminaires de certains Characinidae nouveaux d'Amérique du Sud. American Naturalist c. 28 (n ° 331): 610-611. Brésil. Holotype (unique): CU 3267 (localisation inconnue). Espèces a été initialement décrite sur un seul spécimen que ci-dessus, décrit plus tard comme nouveau basé sur deux spécimens dans Ulrey 1895:296

Serrasalmus mento (Cuvier, 1819)

Sur les poissons du sous-genre Hydrocyon, sur deux nouvelles espèces de Chalceus, sur trois nouvelles especes du Serrasalmes, et sur l'Argentina glossodonta de Forskahl, qui est l'Albula gonorhynchus de Bloch. Memoires du Museum National d'Histoire Naturelle (N. S.) (Serie A) Zoologie v. 5: 351-379, Pls. 26-28. Brazil. Holotype (unique): MNHN A-9869


Catoprion mento (Cuvier, 1819)
Sur les poissons du sous-genre Hydrocyon, sur deux nouvelles especes de Chalceus, sur trois nouvelles especes du Serrasalmes, et sur l'Argentina glossodonta de Forskahl, qui est l'Albula gonorhynchus de Bloch. Memoires du Museum National d'Histoire Naturelle (N. S.) (Serie A) Zoologie v. 5: 351-379, Pls. 26-28. Brazil. Holotype (unique): MNHN A-9869 
 
localité:
Brésil, la Colombie, la Guyane, la Bolivie, le Venezuela. Surtout Matto Grosse (Brésil)

Taille:
10 à 12 cm

identification :
• longs filaments sur la nageoire dorsale et anale atteignant la fin du tissu adipeux ou même le début de la nageoire caudale.

 

OPEFE

Frank Magallanes pour les photos

 Source photo

Source Piranhas-fr.net

Piranha-Info.EU

 aquatic-expert

Wikipédia

×