Pygocentrus nattereri et sa variante ternetzi


Nom scientifique:
Pygocentrus nattereri (Kner 1860)

Noms communs:
Red belly , ventre rouge,  Red Piranha,  Piranha,  Piranha Gold Dust,  Ternetzi 'Piranha. La population indigène appelle cette espèce (ventre rouge variation) Piranha Vermilla au Brésil, et Piranha Roja au Pérou: les deux noms signifient Piranha rouge.

Localisation:

Cette espèce se trouve en abondance dans les rivières du centre d'Amérique du sud , l'est des Andes et y compris les fleuves côtiers de la Guyane, le Surinam et le Brésil. Dans la région nord du Brésil, il ya eu des introductions dans les petits lacs artificiels .

Taille maximale:
40cm. (selon la source) 34cm  me semble plus correcte

Caractéristiques du corps:
Le Piranha à ventre rouge se trouve dans une variété de couleurs allant du jaune , de l'orange au rouge. Les teintes du corps sont aussi variable; argent, or, noir. Certains sont si intensément moucheté qu'ils sont aussi communément appelés "piranha Gold Dust» (le «Ternetzi « variante trouvé dans le sud du Brésil, le Paraguay et l'Argentine du Nord). Le haut du corps est couvert de belles taches argentées brillantes. La queue bleuâtre avec une bande verticale blanche au milieu, est grande et puissante , ce qui leur permet de nager très vite sur de courtes distances.
La forme de la tête de ces piranhas, comme tous les autres Pygocentrus, est convexe (émoussé et raide), mais semble variable, certains ayant une tête très émoussé et n' ayant peu ou pas de concavité au-dessus du profil des yeux. Les narines sont bien visibles, et divise l'ouverture nasale en deux sections. Leur mâchoire inférieure est très musclé et puissante, mais pas autant que les autres Pygocentrus . Les yeux sont grands, ils ont une ligne diagonale noire et deviennent rouges quand ils atteignent environ 6 à 7 cm de longueur.
Les juvéniles ont une tête plus concave, mais qui commence à changer quand ils atteignent environ 6 à 7 cmde longueur. Leur corps est de couleur argent brillant, avec des points noirs. Quand ils atteignent une longueur d'environ 5 cm, leurs ventres et les nageoires pelvienne deviennent progressivement plus jaune au rouge, et quand ils ont environ 6 à 7 cm de long , leurs corps commence à devenir plus sombre , jusqu'à ce qu'il obtienne leur couleurs d'adultes bleu / gris . Comme d'autres Pygocentrus, le Piranha Redbellied tend à perdre sa coloration vive quand il arrive à l'age adulte . Un  spécimen très ancien peut être complètement noir ou complètement effacées à une coloration grisâtre.

Particularités / uniques:
• Non, ou une tache humérale faible.
• Les yeux rouges.(pour l'elevage et le sauvage suivant la localisation)


Aquarium:
Pour les maintenir il faudra  prévoir de grand bac en préviligiant la facade minimum 1,50 m et la surface de sol 60 cm minimun .
la littérature aquariophile dit qu'il faut un minimum de 80 à 100l , moi je serais d'avis de conseillé 120 à 130l par spécimen  .

Température:
15 ° C 24a27 ° C à 35 ° C au dela de 26 27 °C les piranhas sont plus nerveux et aggressifs  les températures ideales serait entre 24 et 26 °c

pH:

5.0 5.5-7.5 9.0
Des conditions idéales

Espèces compatibles:

A CONDITION D'AVOIR LES BACS ADEQUAT
Pygocentrus cariba, Pygocentrus piraya.

Régime alimentaire:
Les redbellies en captivité peu manger presque tout , allant du vivants (poissons rouges(Pas conseillé), vairons, tétras, , le poisson congelé (éperlan, colin etc ...), crevettes, moules, calamards,etc.....
Le Pygocentrus nattereri, comme d'autres Pygocentrus, captures  ses proies vivantes par chasse active . Cela peut prendre un certain temps, car bien qu'ils sont des nageurs rapides, ils ne peuvent soutenir des vitesses élevées pour de courtes durée.
Ils ont aussi parfois la pratique de la méthode d' embuscade, mais souvent ils obtiennent seulement des morceaux de poissons qui tombes des bouches des piranhas du groupes.

Commentaires:
Le Piranha redbellied (ventre rouge) est l'une des espèces la plus répandue de Piranha dans la nature et les espèces les plus communes dans les animaleries. Légendaire dans le nom et la renommée, ce sont les espèces les plus couramment associé au mot «Piranha», et le nom seul suffit à faire apparaître des images de dents et les frénésies alimentaires . Malheureusement, cela n'a rien à voir avec la réalité: le Piranha Redbellied est probablement le second aprés le poissons rouges à être le poissons d'aquarium les plus maltraités dans le monde. Les gens sont souvent attirés par le Piranha uniquement en raison de leurs habitudes alimentaires légendaire, ce qui est regrettable, comme le poisson ne sera certainement pas à la hauteur des attentes élevées. Malheureusement, ce manque de connaissance et de compréhension se traduit souvent par de mauvais soins, voire une négligence.
Ainsi, malgré sa réputation redoutable, le Piranha rouge à un caractère relativement nerveux et timide (plus encore que les autres espèces de piranha  du genre Pygocentrus ). Cela est dû au fait que dans les espèces sauvages de nombreux prédateurs : le P.nattereri doit être en alerte constante pour éviter d'être tué par un animal qui prend une place plus élevée dans la chaîne alimentaire, ou même son propres genre. Même si elle peut, et souvent au fil du temps  s'adapter à la présence des humains à proximité. Les garder dans un groupes d' au moins 5 spécimen ( plus sera le mieux), tamisant la lumières et en utilisant l'extrait de Blackwater pour imiter les eaux troubles de leur habitat d'origine, offrant des lieux adéquats pour eux pour se cacher (roches, bois de marais, plantes) , en élevant la température de l'eau, en ajoutant un powerhead puissant pour l'aquarium, ne placer le bac dans une zone à fort passage  pour diminuer la nervosité, mais malheureusement, il n'ya aucune garantie aucune de ces mesures est sure: la timidité et la méfiance font partie de la nature de la bête, et qui est difficile à changer.

Un dernier avertissement: en captivité cette espèce peut paraître timide , mais gardez à l'esprit que sous-estimer ce que ces animaux sont capables  peuvent avoir des conséquences graves. Un piranha pris au pièges ou menacés n'hésitera pas à mordre, et un spécimen adulte peut enlever un doigt avec facilité.

! Alors traiter ces animaux avec le plus grand respect à tout moment!

 VARIANTE TERNETZI

Kner, 1860 et Steindachner, 1908

Les noms historiques:

Serrasalmo ternetzi (Steindachner, 1908)
Uber sechs neue Serrasalmo-und Myletes-Arten aus Sudamerika. Anzeiger der Akademie der Wissenschaften in Wien c. 45 (n ° 18): 359-367.

Rio Paraguay à Descalvados, Mato Grosso, Brésil. Holotype (unique): NMW.
Gastropristis ternetzi (Eigenmann, 1915)
Serrasalmus ternetzi (Norman, 1929)
Pygocentrus nattereri (Fink, 1993)

Localité:
l'Argentine et le Paraguay, le fleuve Parana et Rio Paraguay.

Taille:
34cm

Identification:
Voir Pygocentrus nattereri, région ventrale jaune et quelques spécimens ont une nageoire adipeuse rayé.

Contexte:
«ternetzi" est encore un nom entouré de beaucoup d'incompréhension et de malentendus dans le hobby. Quelques informations sur l'origine scientifique est donc nécessaire.

Serrasalmo ternetzi  à d'abord été décrit par Steindachner en 1908.

Sa description est basée sur un seul spécimen du Rio Paraguay. Dans sa description, il compare ce spécimen avec un P.piraya mais pas avec un P.nattereri cette holotype d'origine est désormais perdu pour la science .

Description

Steindachner

Le museau est court , émoussé , mâchoire inférieure développé comme pour P. piraya , suborbital étroite , nageoire dorsal à mi-chemin entre le museau et la nageoire caudale , nageoire adipeuse espacé de 15 cm jusqu' à la tête , dernier rayon anal d' environ la moitié plus élevé que le premier rayon . La moitié supérieure du corps à des taches sombre .

Eigenmann

Eigenmann a érigé le genre Gastropristis juste pour cette espèce, Gastropristis ternetzi en 1915 avec la description:

nageoire anale courte avec une quinzaine de rayons, espace entre la nageoire dorsale et adipeuse , pas de dents sur le palais .

Norman (1929)

a révisé les travaux d' Eigenmann et n'a pas accepté les Généras Taddyella et Gastropristis , puisque ce sont les noms jeunes pour Serrasalmus , les règles codées par le Code international pour la nomenclature zoologique fait Serrasalmus le nom valide  .
Sa description de Serrasalmus ternetzi  était :

Synopsis des espèces

Profil antérieur assez fortement arqué

Habitat: Rio Paraguay. Les spécimen-type de S. ternetzi diffère de toutes les autres espèces de Serrasalmus en ayant seulement  12 rayons à la nageoire anale, dont l'origine était situé en dessous d'un point intermédiaire entre la dorsale et les nageoires .

En d'autres caractères, cependant, la description de Steindachner accorder en étroite collaboration avec celle donnée ci-dessus, et je suis plutôt d'accord avec Eigenmann les spécimens de type unique ont probablement rencontré un accident. Il est pas rare de trouver des exemples de Serrasalmus dans les parties des nageoires ont été mordus, et parfois partiellement régénérés.

Gery

A son tour tenté de réviser la description parce qu'il croyait que les populations du Sud et du Nord de P.nattereri  étaient des espèces différentes.

Il a suggéré que P.nattereri  resté le nom valide pour la population du Sud avec P.ternetzi  comme synomyme , et a suggéré le nom P.altus (Gill, 1870) pour la population du Nord. Il a fondé cette hypothèse sur quelques différents spécimens qu'il trouve, y compris ceux avec des pigments rouge absent du ventre (sur la base de l'examen d'environ 100 spécimens en provenance du Paraguay), une plus grande convexité de la tête, museau plus court et plus large, la distance entre le diamètre de l'œil plus grand , avec un plus grand nombre de spécimens (13 spécimens ont été utilisés pour les chiffres et mesures).

Fink

Fink en 1993 a enquêté sur ces différences et a constaté que la coloration était  trouvée dans les populations du Nord et a ajouté que les auteurs qui ont mentionné d'autres différences morphologiques, ne prennait pas en compte la diversité des populations géographiques dans le Nord.

Donc, il n'a pas accepté les propositions faites par Gery, et révisé tous les synonymes de P.nattereri.
Les deux S.altus et S.ternetzi restent des noms disponibles pour ces populations ,

Mais jusqu'à ce que, le Code international pour la nomenclature affirme que le plus ancien nom donné à une espèce demeure valide, et tous les noms plus jeunes deviennent synonymes.

Donc, d'un point de vue scientifique, "ternetzi" est un synonyme de P.nattereri.


Le hobby
Dans le hobby , beaucoup de gens ont tendance à croire que les populations du Sud et du Nord de P.nattereri  sont des espèces différentes. Ils se basent essentiellement sur ​​des caractères similaires de Géry mentionné, et ne sont évidemment pas conscients de la recherche de Fink.
Toutefois, le fait que certains des P.nattereri  du sud avaient une nageoire adipeuse rayonnées, suggère qu'ils sont plus proches de P.pirayapuis ceux du nord de P. nattereri .

S'il vous plaît gardez à l'esprit que dans les discussions sur "ternetzi», ceux qui s'en tiennent à la science ne pourra jamais ignorer le Code international pour la nomenclature zoologique. Ils ne vont pas considérer «ternetzi" comme différent alors que ce n'est qu'un synonyme de P.nattereri, parce que c'est ce qui est scientifiquement documenté. Une question comme "ternetzi  est elle une espèce différente" sera toujours répondu par non, car pour le Code international , ce nom est donné à un spécimen endommagé, donc une espèce non-existante. 

Mais pour valider , des recherches approfondies sont nécessaires, prouvant quelques différences réelles de cette distinction. Une nouvelle description serait nécessaire pour cette espèce, accompagné d'une description complémentaire du genre Pygocentrus . Et même alors, ternetzi serait un jeune synonyme de Pygocentrus nattereri et P. altusP.nattereri et ceux de la population du Nord P.altus .
Mais jusqu'ici, aucune différence n'a été trouvé validant une telle hypothèse.
Références:

•OPEFE •California Academy

Source

 Photo ternetzi