Préambule à l'aquaponie

Image hébergée par servimg.com

L'aquaponie est la culture des végétaux en symbiose avec l'élevage de poissons. Ce mode de culture aurait été utilisé depuis la nuit des temps par les Mayas mais aussi par les Chinois!

Image hébergée par servimg.com 

Ce sont les déjections des poissons qui servent d'engrais pour le végétal cultivé.

Le mot aquaponie, traduit de l’anglais: aquaponics, est formé par la fusion des mots aquaculture et hydroponie (culture des plantes par de l'eau enrichie en matières minérales). Il s’agit en fait d’un écosystème dans lequel interviennent trois types d’organismes vivants dans un cycle écologique:

Les poissons dont les déjections, riches en azote (ammonium et urée)et en phosphore et potassium, sont la source de nutriment pour les plantes, l'aliment apporté aux poissons permet d'enrichir le milieu sous forme d'engrais.

Des bactéries aérobies qui transforment les matières organiques comme l’ammoniaque/ammonium et l'urée en nitrites puis en nitrates, ces derniers étant assimilables par les plantes .

Elles jouent le rôle de filtre biologique! Les nitrites, nitrates ,etc. sont toxiques pour les poissons : blocage de l'hémoglobine et donc de la respiration à des concentrations trop élevées. Il y a un ratio de 100 en toxicité entre les différents composés azotés, seuils toxiques: de NH4+/NH3 < 0,5 mg/l, de NO2- (nitrites) < 5 mg/l et NO3- (nitrates) < 50 mg/l voire plus selon les espèces.

Les plantes cultivées épurent l’eau de l’aquarium par l’assimilation des racines, elles se servent des nutriments sous forme minérale pour croitre. En pratique, l’eau de l’aquarium est pompée pour être emmenée dans le système hydroponique, ( billes d'argile, graviers...) L’enjeu est de trouver le juste équilibre entre la population de poissons, la nourriture apportée, la population bactérienne et la végétation cultivée : une carence en azote (jaunissement des feuilles se développant en partant du bas des plantes) sera le signe d’une sous-population de poissons et ou d’un manque de nourriture. À l’inverse des taux de nitrites et de nitrates trop élevés indiquent que le filtre sur plante est inefficace et que le métabolisme de ces dernières est insuffisant pour dépolluer l’eau .

Il arrive que des carences apparaissent principalement en fer et oligo éléments, qu'il est aisé de trouver dans des décoctions d'algues et des extraits de fer chélaté On obtient ainsi un écosystème complet dans lequel il est possible de limiter les changements d'eau du bac.

Il faut bien évidemment veiller aux équilibres et cycles en aquariophilie, les poissons doivent être nourris comme en aquariophilie d'eau douce, les plantes doivent recevoir une quantité suffisante de lumière pour faire la photosynthèse...

Les poissons peuvent être entre 5 à 10 fois plus nombreux que dans un aquarium d'eau douce habituel. En hydroponie, on peut cultiver pratiquement toutes les plantes : fleurs, fruits, légumes, arbres et buissons, plantes décoratives, culinaires et médicinales.

Vous pouvez tester facilement, en modifiant quelque peu l'installation par un système de dérivation, avec les plantes suivantes :

- légumes et fruits :

salade, cresson, épinards, tomates, concombres, courgettes, melons

- plantes aromatiques et plantes à tisane :

romarin, persil, basilic, menthe, estragon, aneth, verveine

- fleurs et plantes décoratives :

roses, edelweiss, monarde, capucines, oeillets d'inde, spathyphillium, fittonia divers, orchidées, bromélia, chlorophytum, marantha tricolore, fougères (capillaires, nid d'oiseaux), ficus pumila... avec un peu d'imagination vous pouvez même faire un mur végétal le principe du lagunage en image

Image hébergée par servimg.com  

Par contre certaines plantes sont à éviter de par leur toxicité tels que :

- le lierre , le laurier rose , le muguet , la belladone , la digitale , le houx , la pomme de terre , les colchiques , la clématite , l'Hellébore .

 Pour les poissons, certaines espèces se prêtent mieux à l'expérience : les grenouilles, les silures, les truites fario et arc-en-ciel, et les perches en bassin largement utilisés en pisciculture, les tilapias en aquarium.

Vous pouvez aussi choisir des poissons d'ornement tels que des cardinalis, des guppies, des mollies, des platies, des xyphos, etc.

Du moment où vous leur apportez une oxygénation suffisante.

Surveillez les taux de nitrites, nitrates pour que le milieu soit favorable à leur maintien.

Dans l'idéal, la température de l’eau doit être inférieure à 28°C (a minima de 18 °C), le taux d'oxygène supérieur 6 mg/l et le pH entre 7 et 8.

Par exemple, l'idéal pour la perche serait : - Pour l'oxygénation : 6 à 8 mg /l - Pour le pH : entre 7 et 8 -

Pour la Température : 23 °C -

Pour l'ammoniaque NH4 inférieur à 1 mg/l -

Pour les Nitrites NO2 inférieur à 0,2 mg/l -

Pour les Nitrates NO3 inférieur 150 mg/l Il arrive au cours du fonctionnement que l'eau se colore, vous pouvez recourir au stérilisateur UV qui règlera le problème (souvent causé par l'apparition d'algues).

Comment mettre en place le système d'aquaponie? Il existe au moins 3 possibilités, faciles à mettre en oeuvre.

1.

Si vous souhaitez modifier un minimum de choses, il suffira de placer les plantes dans l'eau comme s'il s'agissait de plantes flottantes. Seules les racines sont immergées.

Dans ce cas, il faut utiliser un éclairage spécial pour les plantes extérieures et non plus un éclairage pour les poissons ou plantes d'aquarium.

Un exemple de conception est une plaque de polystyrène percée dans laquelle on placera les plantes. Ce cas est très facile à mettre en oeuvre, il permet de faire un essai immédiat.

Cependant, il présente quelques inconvénients : l'espace de nage des poissons est réduit par les racines et les poissons ne bénéficient pas du meilleur éclairage .

2.

Vous pouvez également utiliser un système de filtration semi-humide, dans lequel l'eau de votre aquarium va circuler.

Il vous suffit de remplacer les éléments de filtration classique par les plantes.

L'éclairage peut être à la fois pour les plantes et pour les poissons.

Cela veut dire qu'il faut que vous ayez un système de filtration semi-humide, sinon il vous faudra l'acheter ou le construire.

Le système semi-humide doit être placé suffisamment haut pour pouvoir laisser le couvercle du bac avec ses néons, il faut alors prévoir un éclairage pour les plantes.

L'avantage est de pouvoir cacher le couvercle de l'aquarium grâce aux plantes.

3.

Vous pouvez aussi préférer un système distinct avec des plantes d'un côté et l'aquarium de l'autre.

Vous aurez besoin de tuyaux et d'une pompe, ceci vous permettra d'alimenter vos plantes au sens aller puis, au sens retour, de faire retourner l'eau dans votre aquarium.

Vos plantes peuvent être placées à la lumière naturelle, vous n'aurez donc pas à installer de ballast supplémentaire tandis que vos poissons et plantes d'aquarium pourront bénéficier de leur éclairage habituel. En revanche, il vous faudra cacher la tuyauterie.

LE FILTRE LE PLUS SIMPLE A METTRE EN PLACE POUR UTILISER LES PRINCIPES DE L’AQUAPONIE A LA FILTRATION D’UN AQUARIUM « CLASSIQUE » Image hébergée par servimg.com

Le filtre-gouttière (ruissellement) : l'eau est aspirée par une pompe à eau pour ensuite transiter dans une gouttière située au-dessus du bac, dans la galerie. Celle-ci incorpore une masse filtrante : du fait de la gravitation, après le passage à travers les différentes masses filtrantes, l'eau filtrée ruisselle enfin dans l'aquarium (on l'appelle ausssi " filtre à ruissellement") par trop-plein.

En y ajoutant des plantes on arrive au principe du filtre par lagunage utilisé par les propriétaire de bassin , de piscine bio , et bien avant ça les stations d’épuration .

La filtration par lagune intervient dans la dernière phase de filtration car elle n’a pas pour vocation de filtrer de manière mécanique les impuretés de l’eau  

AVANTAGE :

filtration biologique diabolique et oxygénation maximisée / aucun appareillage à l'intérieur du bac même / facile d'entretien /augmente le volume en eau de l'aquarium.

INCONVENIENTS :

à réserver aux bricoleurs / la configuration de nombreux aquariums interdit souvent une pose discrète du filtre (pas très joli dans le salon par exemple mais envisageable si on a une "fish room" bien ventilée) / évaporation / problèmes d'humidité possibles (nécessite une bonne ventilation) / quelquefois : bruit.

CONCLUSION :

une méthode de filtration redoutablement efficace mais pas toujours pratique à mettre en place.

 

Des plantes utilisé en bassin pour les lagunes

Acorus calamus , variegatus Alisma sp , Aponogeton distachyos, Butomus umbellatus, Caltha palustris , Carex sp.  ,Cyperus longus , Glyceria maxima , Hippuris vulgaris ,

Iris pseudacorus , versicolor Juncus sp. , Mentha aquatica , Menyanthes trifoliata , Oenanthe aquatica variegata , Phalaris arundinacea , Phragmites australis et var. ,

Plantes flottantes , Plantes oxygénantes , Preslia cervina Ranunculus flammula et lingua Sagittaria sp. , Saururus cernuus , Scirpus lacustris et var. ,

Stachys palustris Typha sp. , Typha minima et latifolia var. , Zizania latifolia ...

Tutorial réalisé par YANN44 du forum NAC-addiction

×